Gauche

 

 

AccueilNos OuvragesNos MultimédiaLa BoutiqueChroniques de Claude FayetteNos Articles en ligneInventaire des billets raresInventaire des petits numérosEst-ce un Bojarski?BilletophilieCalendrier bourses et exposNos Liens et Nos partenairesPour nous contacter sur nos produits ou pour toutes demandes d'information

 

 

Rechercher

 

 

 

 

Halte à la contrefaçon!
Article précédent

Claude Fayette, le 29/05/2005

Toute réussite suscite la convoitise et ce sentiment conduit hélas souvent à des agissements regrettables et condamnables. La billetophilie n'échappe pas à cette règle et depuis quelques temps, de ci de là apparaissent des vignettes insolites.

Il peut s'agir de vulgaires photocopies mais aussi de certains billets authentiques surchargés de façon fantaisiste grâce à une technique relevant du bidouillage informatique. Ce qui ajoute encore à la confusion c'est que la plupart du temps, ces coupures falsifiées sans intérêt et sans valeur aucune se retrouvent à la vente sur Internet. Il y a quelques temps déjà, dans mes dernières parutions, j'avais attiré l'attention des collectionneurs sur certaines malveillances rencontrées à propos des billets de la Dernière gamme comme la suppression de certains signes de sécurité, l'apparition d'une bande blanche à la place du strap, etc. Un œil exercé et la publication de références de plus en plus précises aident à enrayer le phénomène, mais chacun sait que la malveillance avance toujours au même rythme que l'on soutient pour l'enrayer et trouve toujours de nouvelles solutions pour tromper ceux que l'on veut escroquer. A tel point qu'aujourd'hui même les euros ne sont pas épargnés, certains bien connus se rencontrant présentés par deux moitiés différentes mal coupées dans des planches entières de billets que l'on peut se procurer facilement dans le commerce pour les impressions allemandes. Un simple massicotage astucieux peut ainsi faire croire à une réelle originalité.

Les derniers billets que nous voyons apparaître se veulent être des épreuves d'insigne rareté (certaines baptisées pudiquement " fac-similé ") cela peut aller du 50000 Frs Molière surchargé, au 5000 Frs Louis XIV en passant par le 1000 Frs Flameng … Excusez du peu.
Après vérification, il est évident qu'il s'agit de pseudo- billets contrefaits destinés à tromper les collectionneurs peu avertis au profit de personnes malhonnêtes qui dévient le sens de notre collection. Il est certes très excitant de penser que l'on a certainement trouvé la "perle rare" et l'on est alors prêt à faire quelques folies pour la posséder à tout prix et hélas, quel que soit celui de la transaction, le vrai prix est égal à zéro, car ces contrefaçons ne sont que de vulgaires bouts de papier sans aucune valeur qui veulent faire illusion et berner les collectionneurs.





Il faut dénoncer haut et fort ces exactions et y mettre fin!

Cet article est destiné à mettre en garde tous ceux d'entre vous qui, de bonne foi, entrez comme dupes dans ce type de transaction et risquez à terme de finir comme complices dans la mesure où, après découverte de la supercherie, la seule solution pour rentrer dans votre argent serait à votre tour de remettre l'objet du délit sur le marché. Une spirale infernale serait alors amorcée au détriment de certains d'entre vous et surtout de la billetophilie. Il convient donc aujourd'hui d'être très vigilant et d'agir pour mettre hors de notre circuit ces "faux-monnayeurs de collection".

Pour y parvenir, plusieurs moyens sont à la disposition des collectionneurs dont celui d'avis compétents et différents lors de l'éventuelle transaction d'un billet douteux, et nous allons dans un proche avenir devoir adopter la même attitude que pour un tableau ou un meuble, ou plus généralement tout objet de collection, c'est-à-dire recourir à une expertise patentée. En effet, pour tout billet exceptionnel, particulièrement pour certaines épreuves non filigranées qui peuvent prêter à confusion, une expertise établie par un professionnel compétent sera à terme la garantie suprême de l'authenticité d'une rareté. Il est évident que chacun peut se coiffer du terme d'expert mais l'expérience et la notoriété liées à une probité reconnue seront infailliblement la garantie d'une expertise précise et valable.

Je ne veux pas terminer sur un ton de doute qui pourrait troubler certains d'entre vous. La collection du billet de banque se porte très bien, évolue de façon très significative vers la recherche de connaissances toujours plus précises, de jeunes collectionneurs nous rejoignent chaque jour, de nouveaux professionnels viennent enrichir de leur jeunesse le collège éminent des anciens et tout cela lui donne une force et une cohérence exceptionnelles.

C'est pour toutes ces raisons et plus encore qu'il convient d'écarter cette pollution spéculative afin de continuer à évoluer avec intégrité dans le rare et le beau comme nous le faisons avec passion depuis tant d'années.

Article paru dans la revue Numismatique & Change N°360 de mai 2005.

A lire également : Arnaques sur Internet
Article précédent
Accueil > Articles
Les articles