Gauche

 

 

AccueilNos OuvragesNos MultimédiaLa BoutiqueChroniques de Claude FayetteNos Articles en ligneInventaire des billets raresInventaire des petits numérosEst-ce un Bojarski?BilletophilieCalendrier bourses et exposNos Liens et Nos partenairesPour nous contacter sur nos produits ou pour toutes demandes d'information

 

 

Rechercher

 

 

 

 

Légende 1000 Francs Minerve et Hercule : un spécimen renversant
Article précédent

Claude Fayette, le 28/12/2004

Ce billet communément appelé 1000 Francs Bleu Clément Serveau crée une première dans la collection du billet de banque. Un spécimen récemment découvert à la bourse du Palais Brongniart à Paris se révèle unique dans son genre et déclenche un raisonnement pour le moins insolite.

Un spécimen par définition est un maître étalon qui permet d'authentifier avec certitude le billet dont il est la référence parfaite. Celui dont il est question a la particularité très surprenante d'avoir les deux filigranes à l'envers à leur emplacement d'origine. Les billets tête-bêche sont de la plus grande rareté, comme par exemple le 20 F Debussy, le 200 F Montesquieu ou encore le 500 F Pascal, mais un spécimen comportant cette anomalie c'est simplement renversant !


Spécimen du 1000 Francs Minerve et Hercule type 1945 au filigrane inversé


A ma connaissance c'est la première fois que l'on rencontre cette particularité qui n'était même pas envisageable. On peut alors s'interroger avec humour et se demander si tous les billets de ce type émis ayant un filigrane normal ne seraient pas des fautés. Il est bien sur évident que ce n'est pas le cas et que seul ce spécimen est différent de la norme.
Ce type de spécimen a été imprimé à la feuille et il a donc eu des semblables. Que sont-ils devenus ? Ont-ils tous été retirés et détruits après la découverte de cette anomalie à l'exception de celui-ci ? Il est aussi permis de penser que pareille ou toute autre aventure a pu arriver à d'autres spécimens pour d'autres coupures et ont-ils tous alors connus la même destinée ?

Cet événement nous fait prendre conscience avec encore plus d'acuité que tout est possible, que rien n'est jamais sûr à 100% et que le plus inattendu, le plus insolite peut toujours survenir. Les collectionneurs toujours à l'affût de nouvelles originalités découvrent au fil du temps sur les billets telle ou telle différence qui font le bonheur de tous les passionnés et il est important qu'ils sachent aujourd'hui que même parmi les spécimens, qui semblaient jusqu'alors insoupçonnables de la moindre imperfection, il faut redoubler de vigilance.

David Vincent guettait les envahisseurs car il était le seul à en avoir vu un jour contre toute logique en vigueur, de la même façon il faut désormais ouvrir encore plus grand nos yeux, avec encore plus d'attention pour cerner ces extra-terrestres du billet car ils existent vraiment et nous en avons la preuve !


Article paru dans la revue Numismatique & Change de décembre 2003.

Article précédent
Accueil > Articles
Les articles