Gauche

 

 

AccueilNos OuvragesNos MultimédiaLa BoutiqueChroniques de Claude FayetteNos Articles en ligneInventaire des billets raresInventaire des petits numérosEst-ce un Bojarski?BilletophilieCalendrier bourses et exposNos Liens et Nos partenairesPour nous contacter sur nos produits ou pour toutes demandes d'information

 

 

Rechercher

 

 

 

 

Légende Le 20 Francs Bayard, un billet non sans reproche
Article précédentArticle suivant

Claude Fayette, le 13/11/2004

Le chevalier était "sans peur", le billet ne fut pas "sans reproche" !
Il s'agit de la première coupure représentant un personnage historique célèbre. En effet jusqu'alors la Banque de France privilégiait une iconographie faisant référence à la mythologie ou bien des allégories symbolisant des valeurs telles que le Commerce, les Sciences ou l'Agriculture.

Le personnage initialement pressenti pour figurer sur ce billet est Sully, le surintendant des finances d'Henri IV. Les déclarations de guerre qui surviennent en Août 1914 influencent sans doute le choix et c'est finalement celui qui dans la mémoire du peuple français évoque le mieux la bravoure et la gloire qui sera retenu, à savoir le preux chevalier BAYARD. Le vénérable Sully devra patienter une trentaine d'années, en 1940 plus précisément, date à laquelle une coupure de 100 Francs lui sera consacrée par le fameux peintre Lucien Jonas.


20 F Bayard type 1916 (recto)


20 F Bayard type 1916 (verso)

La Banque de France commande à Georges Duval la conception de cette nouvelle vignette de 20 Francs, lequel avait déjà avec succès réalisé le 5 Fr violet et le 10 F Minerve. S'inspirant d'un moulage en plâtre de la médaille de Bayard conservée à la bibliothèque nationale, Georges Duval dresse son portrait sur le recto dans deux médaillons octogonaux se faisant face. Fractionnée en deux, la célèbre devise "sans peur et sans reproche" s'inscrit sous chaque médaillon reliés entre eux par un entrelacs de feuilles enrubannées. Dans un camaïeu de bleu, le fond du billet est tapissé de monogrammes 20F et BF. La valeur 20 est inscrite en toutes lettres bleu nuit dans un cartouche fond bleu clair. Une frise entoure le verso sur lequel apparaît un ouvrier paysan aiguisant une grande faux. Un cartouche octogonal de couleur blanche laisse apparaître sur la partie gauche le filigrane comportant le portrait de BAYARD. A droite, dans un rectangle vertical entouré d'une guirlande de fruits s'inscrit "l'article 139 du code pénal".

La mise au point définitive de ce billet fut brutalement interrompue au début de 1915 par le décès de Georges Duval puis reprise courant Mai de la même année. Romagnol sera chargé de la gravure et le billet sera finalement imprimé à partir du mois de Mars 1917 sur du papier provenant des papeteries du Marais et mis en circulation le 1er Octobre.

Tout semblait sourire à cette toute nouvelle vignette d'ailleurs bien accueillie par les utilisateurs. Cependant la cuirasse présentait un défaut. L'impression en deux couleurs typographiques permettait une contrefaçon relativement aisée et de plus on s'aperçut très vite que le format et la couleur dominante étaient trop semblables au 10 F Minerve type 1915. Sa fabrication fut rapidement interrompue dès 1920, les billet fut retirés de la circulation en Juin 1930 et privés du cours légal dès le 31 décembre 1933. Le preux et valeureux chevalier BAYARD repartait donc quelque peu défait dans les oubliettes cependant glorieuses de son histoire. C'était bien évidemment sans compter sur les collectionneurs passionnés que nous sommes et qui très vite nous sommes intéressés à cette coupure éphémère.
Ce billet est aujourd'hui très demandé dans tous les états de conservation et se présente comme une valeur très sûre. Ses cotes sont d'ailleurs très soutenues et il est quasiment impossible de dénicher à présent ce billet en état NEUF. Le spécimen est lui aussi difficile à trouver.
Sans aucun doute les seuls reproches que nous puissions adresser aujourd'hui à ce billet.


Article paru dans la revue Numismatique & Change d'avril 2001.

Article précédentArticle suivant
Accueil > Articles
Les articles